Dans l’hémisphère Sud, il existe également des compétitions, mais plus locales – par la forces des choses : au Sud, les océans immenses et les déferlantes sont plus présents que la terre !

Sydney-Hobart
Courue entre Australie et Tasmanie, c’est la plus connue. Depuis 1944, elle réunit chaque année toutes sortes de voiliers de course et de course-croisière. Elle se dispute en équipage, à Noël, et plus d’une centaine de bateaux y participent. C’est la grande fête australienne de la voile, considérée comme un événement comparable à la Coupe Davis ou à une importante compétition de cricket.

En 1998, un fort coup de vent frappe la flotte, cinq bateaux coulent et seuls 44 des 115 concurrents parviennent à rallier Hobart. La disparition de six équipiers endeuille l’épreuve. Suite à cette tragédie, l’âge et l’expérience requis pour pouvoir prendre le départ sont sensiblement augmentés. Notons que le record actuel est détenu depuis 2005 par le maxi Wild Oats XI, en 1 jour, 18 heures, 40 minutes et 10 secondes.


Le maxi Wild Oats XI est doté d’une quille pivotante et d’un «canard» (safran avant).
© François Chevalier.

D’autres courses partent de Melbourne vers Hobart, Devenport, Osaka…

Transpac Los Angeles-Hawaii
Cette TransPacifique est la grande épreuve de la zone Pacifique. Elle est née en 1906 et a connu 44 éditions, à raison d’une épreuve tous les deux ans. Organisée les années impaires, elle est courue en alternance avec la Newport-Bermudes, dont la première édition a également eu lieu en 1906.

Les pays
Des bateaux représentant la France, le Canada, la Hollande, l’Allemagne, Honk-Kong, le Japon, l’Italie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande…

Les bateaux
Des bateaux de course, de croisière et de course-croisière sans jauge uniforme.

Quelques chiffres pour la caractériser.
• 1700 bateaux ont pris le départ depuis 1906.
• Elle réunissait 80 bateaux en 1979.
• Temps de course : entre sept et neuf jours.
• Meilleur temps sur la distance en monocoque : 6 jours 16 heures 4 minutes 11 secondes par Morning Glory, un plan Reichel/Pugh allemand, en 2005.
• Meilleur temps sur la distance en multicoque : 6 jours 9 heures 18 minutes 26 secondes par le Français Bruno Peyron à la barre du catamaran Explorer en 1997.


Le catamaran Explorer de Bruno Peyron, roi de la TransPac. © François Chevalier.

La Transpac est une course dominée par les Anglo-Saxons, même si les Français – Tabarly en 1972 sur Pen Duick III et Bruno Peyron – y ont parfois brillé.